Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom fabienne
Age 42
But du voyage Expatriation
Date de départ 05/08/2007
Nom P
    Envoyer un message
Durée du séjour 2 ans
Nationalité France
Description
Muté pour 2 ans à Djibouti, je souhaiterai faire découvrir cette régionet cette aventure familiale à toutes nos connaissances
Note: 4/5 - 90 vote(s).

Pays visité(s) :

Tous
Djibouti (Carte)


Localisation : Djibouti
Date du message : 22/12/2007
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 4 jours de nomado entre Ras ali et Medeho

4 jours d'aventures et on en redemande !!!

On vient de passer 4 jours formidables avec les amis habituels, l'équipe du Tani. Pourtant dès le début on a vécu contretemps sur contretemps, d'ou  quelques suées et énervements !!! C'est nous qui avons commencé le bal des contrariétés avec une crevaison à la maison avant le chargement des affaires dès 8h. Pour accentuer le retard il a fallu que Bernard aille chez Adil turquie le garagiste emmener la roue de secours car elle était à plat et qu'il revienne nous enlever le pneu crevé car nous n'avions pas les douilles adaptables... pas mal comme début de score "ennuis" pour rester poli... Ensuite on a pris du retard pour le chargement de la galerie car Bernard prenait le gros véhicule pour  le réapprovisiionnement d'eau et de boissons avant qu'on rejoigne tout le monde au point de ralliement. .. Eric et Valérie nous ont rejoints à 10h à la maison et ont donc participé à notre chargement de la galerie d'occase que Adil nous a gracieusement prêté puisque celle commandé à Dubai depuis 2 mois n'est toujours pas arrivée... Retard retard, mais bon on s'habitue !!! Donc on charge et là on se dit que si la galerie fait l'aller-retour on aura vraiment de la chance car les pattes  de support ploient déjà ; pourtant il n'y a que 2 jerricans d'eau et les 6 lits picots sur le toit .. pas vraiment de gros poids !!!

Bon on est enfin chargé donc départ pour le nouveau rond point de Dorahlé où on retrouve tout le monde et où on dispatche les enfants dans les différentes voitures de façon à ce que chacun soit bien à l'aise pour faire le périple qui a été convenu, Djibouti, Sagallou, Randa, montagne,cote est vers Godoria , Obock, Medeho, puis retoour par Tadjourah . Nous installons donc les filles Noemei et Catherine dans le pick-up de Rémi et Martine,  Jean-Baptiste est avec Valentin dans le 4*4 d'Eric et Valerie, Fred et Kathy ont leurs garçons Kevin et Jeremy, et nous nous gardons Pierre avec Quentin. Bonne répartition des 8 adultes et 8 enfants dans les 4 véhicules et roule vers l'aventure !!!

Après les ennuis crevaison, première halte quelques kilomètres après Weah, arrêt gendarmerie nationale pour cause de dépassement dangereux pour les 4 véhicules ... Alors que tout se règle tranquillement, l'un des motards s'acharne sur Eric et veut absolument lui mettre une amende de 5000dj, qu'il devra payer immédiatement sinon il faudra attendre la venue de la prévoté et donc encore prendre du retard sur notre ballade... Eric et valerie règle l'amende et tout le monde repart avec une tension qui a encore monté d'un cran d'autant plus qu'ils ne savent pas si leur véhicule chauffera ou non malgré les réparations faites dernièrement. ce nomado sera encore un test pour tout le monde. 

13h arrêt repas avant Saggalou. Notre galerie bouge et fait énormément de bruit ainsi que celle d'Eric . on resserre les sangles mais savons que jusqu'ici nous n'avons fait que de la route et pas encore de piste, les difficultés n'ont donc pas encore commencé . Fred surveille lui aussi son aiguille T° car elle a tendance a faire des sauts . Notre tension aussi !!! Pause Sharwarma terminée, on file vers Randa . 20 mn de route et déjà notre convoi se disloque, on a pris de l'avance sur Fred. rémi decide de faire demi tour et de voir ce qui se passe, nous nous continuons avec les Houchard jusqu'au camp de Randa où nous les attendrons tranquillement.  A 15h30, après une heure d'attente, Martine et kathy viennent nous chercher car Fred a cassé une durite et ne peux plus continuer, il a besoin de l'aide et du matériel d'Eric pour réparer. Nous redescendons donc tous vers le véhicule en panne, réparons et décidons de changer le programme car déjà 2 véhicules chauffent et les deux galeries ont ployé à cause des bosses et des creux. La notre touche le pavillon, on glisse même une couverture entre le toit et la galerie pour diminuer les impacts... La tension continue de grimper, le moral de chacun est atteint car les 4 jours de détente se réduisent comme peau de chagrin à chaque kilomètres effectués... On décide alors de rejoindre ras ali où on établira un camp sauvage, réparerons les véhicules et aviseront de la suite; de toute façon la nuit de jeudi est réservée sur Medeho, il faudra donc y aller...

17h mardi, arrivée sur Ras Ali et établissement de notre camp; installation de la bâche anti-chaleur entre les 4 véhicules, montage de la douche contre la voiture d'Eric, mise en place des nattes, tables et lits pour la nuit et enfin moment détente et décontraction une fois tout fait. Donc apéro , grillade du poisson mariné par les Surrace, petit riz au lait de coco cuisiné sur le réchaud, gateau aux poire et brownie,  suivie d'une aprtie de Yatzee pour les filles et belotes pour les garçons... 23h extinction des feux .

Mercredi, on décide de rester sur place et de se détendre vraiment, on rejoindra Medeho soit le jeudi matin ou alors après le repas du midi. On en profite pour une faire une ballade à pied et rejoindre la plage des sables blancs qui n'est qu'à 20 mn de marche. Le point de vue est splendide et il n'y a personne, c'est calme  et magnifique. Jb et Valentin  avec Quentin et Bernard profitent de l'occasion pour se baigner alors qu'Eric, martine et moi prenons les photos. le reste de l'équipe est resté au camp, ils s'occupent du repas à savoir cotes de porc grillée et ratatouille. les jeunes eux font des parties de jeux de société où se baignent en bas de la falaise.  Les hommes  nous font la vaisselle avant d'attaquer u une partie de pétanque l'après midi pendant que nous les filles faisons un challenge Yatzee.  Le soir nous préparons un poulet grillé accompagné de pates et profitons du feu pour cuire les pommes de terre pour le lendemain midi.  Soirée dés et cartes, très reposante...

Jeudi , démontage du camp et préparation du repas à savoir confit de canard réchauffé sur le feu de bois , pomme de terre rissolées dans la graisse et pain grillé... qui dit mieux comme mise en bouche !!! oui on approche de noel et on veut surtout pas être en reste de bonnes bouffes, et dans l'équipe personne ne le lâche le morceau entre les petits plats mijotés, les gateaux ou brioche du matin avec confiture maison ou miel local... L'ambiance repas est très conviviale que se soit pour les adultes ou les jeunes . Après le repas à 13h nous prenons la "route" d'Obock et avalons quelques litres de poussières, cherchons la piste de Medeho que nous attaquons à 14h30 ... Là les difficultés s'enchainent tant au niveau de la qualité de la piste  que de la surchauffe des véhicules qui demandent du repos ; après différentes haltes des diverses voitures nous arrivont au camp après 1h45 de grimpette. les paysages sont magnifiques sur les monts Mablas, et vue imprenable sur la côte d'Obock .  Tout le monde est hyper tendus en arrivant car non seulement on a été mis à l'épreuve par la piste mais nous ne pouvons plus faire la grande ballade des canyons car la nuit  tombera dans 1h30; On se résoud à faire  tout de même une virée vers la petite cascade en groupe réduit pendant que le reste du groupe s'installe dans les toukouls et prend les douches pour se rafraichir un peu.  Les Aubry et Pedehontaa descendons vers la cascade avec les jeunes garçons, pierre, jb valentin quentin... Les vues du canyon sont sympas mais la descente des rochers à pic. c'est bon tout le monde s'en sort bien et nous revenons par l'autre coté juste avant la nuit. Jb et rémi ramassent quelques géodes durant le retour . Toutes les cases ont été réparties, les couples retrouveront un peu d'intimité  dans 3 toukouls séparés et les ados et plus jeunes dans 2 autres. Noémie et catherine partageront le toukoul de Jeremy et Kevin alors que les 4 garçons restant seront dans l'autre.

Au repas du soir il nous est servi des pâtes avec des brochettes de boeuf précédé d'une salade de crudités, le tout très copieusement et généreusement servi.  Nous avons mis la pression sur l'équipe d'encadrement du camp en leur demandant de nous cuisiné le repas du lendemain midi pour 10h car l'état de la piste et des véhicules nous oblige à reprendre la route très tôt. Le challenge est pour eux de nous préparer le petit déjeuner pour 8h et en même temps cuire le cabri les le riz pour que tout soit prêt pour l'heure du départ.

Après une soirée détente entre dés et cartes, repos complet sur les petits matelas et sous les couvertures douillettes des toukouls. Lever dès 7h30 pour les petis et à la suite peti déjeuner local là encore très copieux , entre la galette feuilletée, la crêpe gonflée, le miel local des abeilles de terre (très sombre mais excellent) les confitures, le café "un peu fort ou raide " selon Rémi et Bernard qui s'y sont  risqués et thé au lait génial qui conquis tout le monde.

Dès 9 h pliage des affaires, rechargement des coffres . La voiture de fred et Eric partent devant nous, le temps que nous récupérions le cabri cuit ainsi que les accompagnements pomme de terre et riz. nous mettons tout en boite et curver, plaçons tout dans une cubaya et prenons la route 45 minutes après tout le monde. Nous savons que la prochaine fois que nous reviendrons , nous planifierons notre séjour différemment pour avoir plus de temps sur place car les paysages valent vraiment le coup, et les gens du camp sont très sympas et serviables.   Après 1h de piste en descente, nous rejoignions les deux premiers véhicules, qui nous attendent tranquillement à l'ombre à Orobor. Nous reprenons la route de tadjourah où nous ferons le ravitaillement de gazoil car tout les véhicules ont grand soif . Là aussi surprise, les pompes à essence sont inexistantes, on sert le fuel en bidon et on se sert d'une bouteille d'eau coupée pour transvaser le liquide, s'est original mais efficace !!!  Mais pour ne pas rabaisser notre niveau d'aventures, il nous manquait encore une péripétie, et cela a été une crevaison pour kathy et Fred seulement 5km avant d'arriver à Tadjourah; heureusement super Eric était là avec sa trousse à outil et en moins de 10 mn tout était de nouveau ok ... Comme quoi il ne faut jamais partir seul ou mal équipé !!!

Après la pause ravitaillement on s'est trouvé un petit coin sympa sous les arbres en bordure de route pour piqueniquer et manger goulument le fameux cabri avec un riz à la cardamone et des pommes de terre aux oignons et piment, partage de la dernière galette des rois et autres compote ou riz caramel... A chaque nomado, c'est bombance, c'est pas là qu'on perd du poids !!!  Après le repas , on a rallié tranquillement Djibouti en faisant quelques haltes photos et repos refroidissement véhicule sans d'autres problèmes , puisque à 17h30 nous étions tous chez nous a rangé cubaya, matériel et affaires .

Ce sont d'excellents moments qui même s'ils sont pigmentés de quelques reetards ou contrariétés nous font beaucoup de bien puisqu'ils sont passés entre bons copains dans une ambiance plus que sympathique où personne ne se prend la tête et fait avec les difficultés sans baisser les bras.   On a hâte de repartir pour d'autres aventures , voyez on en redemande !!!

Bisous à tous et le prochain texte, je vous raconerai Dubai et la vie des émiratits


Note: 4/5 - 2 vote(s).

Syndication :

Par abyna

le 31/10/2010 à 16:15:56

wawwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww tadj ma ville natal tu es la plus prope de ville .la ville blanche au plein de beauter je t'adorrrrrrrrrrrrrrrr

Répondre à ce commentaire

Par abyna

le 31/10/2010 à 16:17:56

wawwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww tadj ma ville natal tu es la plus prope de ville .la ville blanche au plein de beauter .tu es sacrement atirante lolllllllllllllllllllll j t'adorrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr tu me mank troooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooyi loubi bye bye g crwa k j reviendrai te visiter

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
fabienne ]