Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom fabienne
Age 42
But du voyage Expatriation
Date de départ 05/08/2007
Nom P
    Envoyer un message
Durée du séjour 2 ans
Nationalité France
Description
Muté pour 2 ans à Djibouti, je souhaiterai faire découvrir cette régionet cette aventure familiale à toutes nos connaissances
Note: 4/5 - 90 vote(s).

Pays visité(s) :

Tous
Djibouti (Carte)


Localisation : Djibouti
Date du message : 20/11/2008
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Djibouti Sortie Peche de Nuit sur le boutre d'Abdallah

Jeudi 20 Novembre : Pêche de nuit sur le boutre d’Abdallah

 

 

Djibouti est reconnu comme une zone de pêche aux gros, aussi il y a toujours des amateurs pour tenter sa chance, sur un des boutres d’Abdallah, avec l’équipe de Momo.

Lors des inscriptions du club Loisirs Découvertes, plusieurs personnes se sont inscrits, et en particulier des femmes, à l’étonnement des pêcheurs locaux.

A 15h30, tout le monde a rallier la pêcherie ; ou nous avons installés nos affaires sur le boutre. Chacun s’est installé le plus confortablement possible sur les coussins  le temps de faire la traversée ,de se positionner auprès des îles ,à la recherche du meilleur coin de pêche.

Pierre et Jean Baptiste m’accompagnait ; ils ont ainsi retrouver leur copain Gauthier et Quentin, plus deux autres ados. Au niveau adultes, il y avait trois hommes et cinq femmes.

La pêche à la traîne n’a pas été bien fructueuse mais dès le positionnement sur place , chacun a pu s’en donner à c½ur joie. Cela a débuter avec un tout petit Mérou puis les tailles se sont allongées, avec les barracudas, les dorades coryphènes, les tazars… Comme chacun avait amené sa glacière, peu à peu elles se sont  remplies.

A la nuit tombée, les matelots nous ont préparé le repas à bord, salade de crudités puis brochettes de viande ou de poissons accompagné de spaghettis. Cela est toujours étonnant de voir les gars éplucher les légumes, couper la viande, cuire les pommes de terre dans le chaudron poser à même le plancher du boutre. C’est très rustique mais tellement pratique.

Après le repas, chacun a repris place, ligne en main pour faire un festival de prises. Les femmes l’ont emporté haut la main, avec de fabuleuses prises. Il était marrant de voir les ados, raler parce qu’ils n’avaient pas le bon matériel, le bon emplacement, la bonne profondeur, alors qu’à côté d’eux, chaque personne remontait 1/4d’heure par ¼ d’heure, mérou, tazar, barracudas, etc… C’est vrai qu’il est frustrant de ne rien remonter quand la ligne à coté de vous n’arrête pas de donner.

Durant la nuit on a eu quelques moments hippiques quand à la remontée d’une prise vigoureuse, le poisson vous emmêle toutes les lignes mises à l’eau. Vous passer alors par l’excitation ou tout le monde dit en même temps avoir un bon morceau, puis la déception en réalisant que c’est seulement l’emmêlage des lignes qui se fait. Ensuite c’est l’énervement quand vous remontez les lignes, devez faire le tri des n½uds, des boucles et autres joies que les connaisseurs apprécient !!!

Par expérience, j’ai du faire cela une bonne douzaine de fois dans la nuit si ce n’est pas plus. C’est de bonne guerre, d’aider les plus jeunes à se dépatouiller rapidement de leurs difficultés, sinon ils se lassent et vont dormir dans leur coin en boudant et râlant .

La nuit s’est déroulée positivement pour chacun. Allongé sur les coussins, emmitouflé dans les couvertures ou les duvets, chacun a trouvé sa place pour dormir quelques instants et récupérer un peu . Les plus courageux ont pêché jusqu’à plus de 4h du matin, s’arrêtant devant les cubayas pleines. De notre côté, il me faudra appeler Bernard à la rescousse, car j’ai choisi, la petite glacière alors que les garçons ont pêché d’énormes Barracudas, qui ne rentrent même pas dans la boite. Il nous apportera donc à quai, une glacière plus grande pour ramener la pêche fabuleuse.

 Nous avons pu voir un magnifique lever de soleil sur les îles , prendre le petit déjeuner traditionnel, de la galette avec Nutella , accompagné du fameux thé Chai. Je pense que tout le monde a été ravi de passer ces moments en mer, et gardera un excellent souvenir des prises faites.

A 7h30, nous sommes de retour à la pêcherie, ou chacun récupère ses poissons, restera alors à les nettoyer avant de les déguster entre amis. Vu la quantité pêcher par nous trois, je vais certainement en donner au Tani, car je me vois mal manger 20kilos de poissons à moi toute seule. Il est déjà bien que je les nettoie en rentrant, ce qui me prendra une bonne heure encore !!

 

Après cette nuit blanche, les garçons ne demandent pas leur reste en arrivant à la maison, douche obligatoire, puis repos pendant 4-5heures. Repos effectué, ils sont de nouveau prêt à embarquer pour de nouvelles aventures , que nous vous raconterons à un autre moment .

 

Bisous

 


Note: 0/5 - 0 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
fabienne ]