Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom fabienne
Age 42
But du voyage Expatriation
Date de départ 05/08/2007
Nom P
    Envoyer un message
Durée du séjour 2 ans
Nationalité France
Description
Muté pour 2 ans à Djibouti, je souhaiterai faire découvrir cette régionet cette aventure familiale à toutes nos connaissances
Note: 4/5 - 90 vote(s).

Pays visité(s) :

Tous
Djibouti (Carte)


Localisation : Djibouti
Date du message : 17/02/2009
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Djibouti- Yemen Découverte de Sanaa

17 18 19 février  Djibouti Sanaa le Yemen entre filles pendant 3 jours :

 

1ère journée Sanna Ville

 

ce voyage  a été décidé en dernières minutes avec une copine Béa. Normalement nous avions prévu de partir en famille sur l’île de Madagascar, mais vu les évènements sanglants, les émeutes, tout cela  a été annulé. Aussi , Béa m’a proposé d’aller au Yémen avec elle pendant 3 jours. Nous avons donc acheté nos billets d’avion la veille du départ à l’agence Air Yemenia, pris des vêtements couvrants, l’abaya noire pour respecter les coutumes locales où les femmes sont entièrement couvertes.

Nous avons donc pris notre vol Djibouti-Sanaa le mardi matin , laissant seuls nos maris et nos enfants. Le vol n’est que d’une heure, mais nous avons passé autant de temps sinon plus entre la délivrance des visas et l’attente des bagages …

 Arrivés à Sanaa notre chauffeur Hassan nous attendait. Il nous a amené à l’agence pour que nous réglions nos frais de location de véhicule et d’hôtel. Ensuite il nous a amené à une banque pour faire le change… Le rial a à peu près la même valeur que le franc Djiboutien à savoir 250 rials pour 1 euros.

Ce qui surprend le plus quand on arrive en ville, c’est la circulation et le bruit. C’est la capitale et c’est grandiose ; il y a énormément de circulation, chacun roule au klaxon, joue des écarts , force le passage, une vraie conduite parisienne !!!! Hassan nous a ensuite amené vers la vieille ville où se situe notre hôtel, le Golden Daar . L’architecture de la ville est étonnante, de vieilles pierres et de jolies maçonneries, des fenêtres parées de dessins blancs, mettant en valeur chacune des constructions.

A l’hôtel, nous choisissons selon l’avis d’un  guide touristique, la chambre du 6ème étage, celle tout en haut, avec vue magnifique sur la ville. Cette pièce toute simple, avec seulement 2 lits, se mérite, car pour l’atteindre il faut gravir les 6 étages, par un escalier de pierre relativement étroit, mais surtout des marches inégales, qui vous coupent jambes et souffle !!!

Valises déposées, le guide Hassan nous fait traverser la ville vers un petit marché aux poissons . Nous y choisissons notre met que nous irons faire griller en face, dans un restaurant et mangerons à la mode yéménite, bien épicé, mais surtout manger avec les doigts et la galette. Très très bon, le poisson … ensuite, nous irons prendre un café et une assiette de pâtisserie dans une petite boutique, uniquement visité par des hommes, comme beaucoup d’endroits où nous passerons.

En milieu d’après midi, nous rejoignons le souk et commençons à cheminer tranquillement à travers les ruelles multiples, pleines de gens et de divers marchands. Comme dans beaucoup d’endroits, les ventes se font par quartiers, dans un endroit les textiles, dans un autres les épices, ou bien les Djambiyas, poignard local porté fièrement par tous les yéménites… Nous déambulons pendant quelques heures, ravies de voir des produits à profusion mais surtout dans cette ambiance où les gens vous sourient, vous accueillent sans rien quémander ou harceler…. Les yéménites sont de tempéraments tranquilles , serviables et conviviales. Nous ne résistons pas et achetons avec plaisir pachmina (écharpe de coton) , tapis patchwork indien, fouta ou sarong, etc…

Vers 20h, après cette déambulation active, Hassan nous ménera manger de la viande grillée avec petits légumes, toujours accompagné de la fameuse galette.. En boisson, thé chai avec lait , ce qui est change du café infect de Djibouti. Après un dernier petit tour en ville, sous les lumières des lampadaires, nous voyons Sanaa illuminée, de toute beauté. Image que nous reverrons encore, du haut de notre chambre, tout le long du séjour.


Note: 0/5 - 0 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
fabienne ]