Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom fabienne
Age 42
But du voyage Expatriation
Date de départ 05/08/2007
Nom P
    Envoyer un message
Durée du séjour 2 ans
Nationalité France
Description
Muté pour 2 ans à Djibouti, je souhaiterai faire découvrir cette régionet cette aventure familiale à toutes nos connaissances
Note: 4/5 - 90 vote(s).

Pays visité(s) :

Tous
Djibouti (Carte)


Localisation : Djibouti
Date du message : 09/11/2007
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 En route vers le lac Assal et le volcan Ardoukoba

un ami de Bernard, en place depuis 7 ans sur le secteur nous a proposé une sortie singulière, la découverte du volcan Ardoukoba et de son paysage tourmenté, l'explication du rift africain et en prime une ballade au lac assal, cette étendue blanche et bleue à la fois, le seul lac en dessous du niveau de la mer ( moins 157m). Il est protégé de l'envahissemnt de l'eau du goubet par l'enchevetrement des masses volcaniques et roches énormes mais peu à peu la faille s'agrandit  et un jour l'eau de mer rejoindra le lac assal....

Pour se rendre vers ces lieux primitifs et abandonnés, il faut prendre la direction d'Arta et ensuite la route de l'untité vers le lac assal. On sillonne à travers des paysages désertiques . On aperçoit la passe d'entrée du golfe du goubet, l'ile du diable en forme de dome ; après on rentre  véritablement dans un espace volcaniques avec ses roches éclatées, la lave figée, les pics, et quelques fois parmi cette étendue grise et noire une tache de verdure infime, un arbuste qui a pu prendre enfin racine...

On s'est arreté au bord de la nationale et Thierry nous a donné l'explication  de la faille , qui continue de s'agrandir chaque année ( seulement 1 à 2 cm par an) , puisque le secteur est toujours une zone sismique en activité. On a compris en visuel la dérive des continents, la future disparition de la corne d'afrique  qui deviendra une ile et s'éloignera peu à peu du continent. La roche est parfois fendue sur plusieurs mètres. Un pied de chaque coté  de ces failles de toutes tailles on s'imagine à cheval entre le continent africain et l'arabire, au milieu de l'océan qui naitra. On a réalisé que la croute terrestre est très fine à cette endroit, car dans certains secteurs on peut voir et toucher des fumerolles ou bien voir des sources chaudes bouillonnantes.

En 4*4 nous avons découvert cette zone très accidentée pour nous approcher au coeur des volcans et voir le plus récent l'Ardoukoba qui date de 1978. On a pu traverser le lac de laves, s'y arreter et rentrer dans un tunnel constitué par les bulles de gaz du volcan en éruption; c'est grandiose. A travers les failles s'échappent encore de la vapeur d'eau; drole d'impression quand on s'approche et que l'on tend la main  ... humidité et chaleur forte.... la nature c'est vraiment magique !! On a continué la ballade jusqu'au sommet d'un belvédère permettant de voir la totalité du rift  depuis le Goubet jusqu'au lac assal. on voit de là le cheminenment de la faille et le futur point de rupture .... c'est étonnant comme on se sent petit à cet endroit là!!!

Vaillant nous avons continué notre découverte par une randonnée pédestre sur une piste qui mène à l'Inki Garrayto, un cone volvanique, de là aussi on voit le lac Assal,sa luminosité bleue , sa bordure blanche qu'on prendrait facilement pour une plage de sable fin;  mais également l'Ardoukoba, les champs de basaltes..;

Petite pause déjeuner au camp du rift avec baignade pour les plus jeunes, dommage la mer était basse et remuante donc pas trop de visibilité pour apercevoir les monstres marins du coin.

Retour par la route du lac Assal, les étendues calcaires, la vision du bleu du lac et le blanc du sel  donne un aspect magnifique au site . Avant on a fait une petite pause près de l'oued kalou ou apparaissent les sources d'eaux chaudes voir bouillonnantes, à fleur d'eau !!! J'ignore si ces eaux ont un potentiel thérapeutique ou pas mais elles sont là jaillissantes, attendant de servir ...

Au bout du lac assal on a vu les caravanes du sel partir, ces dromadaires chargés de sac de sel qui seront apportés dans les autres contrées à dos de bêtes... nous avons vu l'exposition des cristaux ramassés par les sauniers  lors de l'extraction du sel; il y a vraiment des merveilles en roches !!!

Après ces merveilleux moments passés à la découverte d'une nature changeante , grandiose et étonnante, on est rentré rêvé de tout cela tranquillement, et vous communiques tout cela en images et photos.  J'espère que tout cela vous plaira !!!

Bonne continuation dans le froid et les grèves nationales les amis... je reste où je suis !!! fabienne


Note: 0/5 - 0 vote(s).

Syndication :

Par NIEMA

le 25/01/2010 à 13:10:36

j vs remérçi d avwr comtenplé ntr chér teritwr

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
fabienne ]