Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom fabienne
Age 42
But du voyage Expatriation
Date de départ 05/08/2007
Nom P
    Envoyer un message
Durée du séjour 2 ans
Nationalité France
Description
Muté pour 2 ans à Djibouti, je souhaiterai faire découvrir cette régionet cette aventure familiale à toutes nos connaissances
Note: 4/5 - 90 vote(s).

Pays visité(s) :

Tous
Djibouti (Carte)


Localisation : Djibouti
Date du message : 08/11/2008
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 ethiopie ADDIS Abebba

ADDIS ABEBBA :

 

Après notre installation au Shoa hotel d’Addis, un repas rapide, nous avons été content de retrouver un peu de confort dans nos chambres respectives et faire une bonne nuit de sommeil réparatrice…

 

Nous projetons après le petit déjeuner de prendre une navette qui nous deposerait en ville pour que nous puissions visiter le centre ville, et déambuler tranquillement dans le Mercato marché… Mais comme l’hotel n’a pas de véhicules permettant ce type de transport,  qu’il n’y a pas de mini bus d’immédiatement libre ;  nous prenons notre courage à deux mains et prenons nos véhicules pour nous rendre près des échoppes.  Toute la matinée nous déambulons près des marchands de tissus de cotons, souvenirs en bois, bijoux en argent, etc… Chacun fait ses emplettes tranquillement . Valerie et moi même achetons des nappes blanches brodées de coton rouge. Elles sont très bien travaillées . J’en profite pour acheter un couvre lit à Catherine ainsi que des double rideaux . Cela lui fera  un souvenir de nos visites et découvertes africaines. Les garçons se prennent des chaines en argent , et Catherine une gourmette. Bernard trouvera son bonheur avec une croix de Lalibella en argent.  Dom et Eric  eux aussi trouveront les tabourets souhaités et autres objets désirés..

 

Après ces emplettes, nous irons nous restaurer au Churchill View avenue, unrestaurant placé au dessus d’une avenue principale d’Addis, qui permet une excellente vue plongeante sur la ville.  Le cadre en vert et jaune, certainement récent, était très sympathique et la nourriture très bien présentée, même si on n’a pas pu tous obtenir le plat que l’on souhaitait.  J’aurai des paghettis à la place des Maccaronnis demandés, et Valerie un poulet à la chinoise à la place d’une galette d’Ingera garnie au poulet … Mais  ne nous plaignions pas, nos assiettes étaient pleines !!!

 

Après ce moment  sympathique, nous passons l’après midi dans le quartier des bijouteries, à la recherche  d’une croix à porter en pendentif, pour Dom . Nous complétons nos achats par de la musique locale en prévisions de nos futurs montages.  Lors des différentes écoutes, une femme dans la rue, nous fait une représentation spontanée, de la danse épaule, ventre…que nous avions déjà vu au restaurant « l’etoile de Kokeb » à Djibouti..

 

Nous rejoignons notre hotel en fin d’après midi, y dépoosons nos différents achats avant de resdescendre à pied notre avenue commerçante et nous diriger vers une pizzeria  au grand plaisir des enfants.  Valerie et moi nous chargeons des achats de victuailles pour les 2 repas du midi des trajets suivants, sachant que les distances seront longues , là encore… Malheureusement, nous ne trouvons pas aisément des patés ou mousses permettant de faire des casse croutes. Il n’y a pas non plus de fromage ; on se contentera donc de sardines à la tomate et d’un succédané de mousse poulet. Pour les enfants nous prenons également quelques tablettes de chocolat et divers gateaux secs… cela permettra d’attendre le repas du soir, aussi frugal soit-il !!

 

Nous nous installons en terrase pour manger notre pizza, mais regrettons bien vite qu’il n’y ai pas de places suffisantes pour nous à l’intérieur. Les températures sont très basses et nous supportons très aisément nos polaires.  Pour se rechauffer les gourmands auront l’occasion de prendre un vrai dessert , et nous on s’autorisera un digestif dans nos chambres à l’hotel  .

 

Nos emplettes étant finies, nous décidons de rallier Kombolcha des le lendemain , pour rentrer des dimanche soir sur Djibouti.  Nous avons encore deux journées entières de route , mais ignorons l’état de celle ci aussi preférons nous garder une marge, en cas de problème …

 


Note: 0/5 - 0 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
fabienne ]